Découvrir la recette du ti punch traditionnel

Ti punch

Qui ne connaît pas la fameuse boisson « punch » ? Un compagnon indispensable lors d’une grande occasion. Il s’agit d’une boisson alcoolisée contenant des fruits en morceaux et le jus de ces fruits. Il existe plusieurs variantes de recettes, et certaines sont liées aux noms de personnes célèbres, qu’elles contiennent de l’alcool ou non. Le « ti-punch » figure parmi ces variantes. Celui-ci est une version créole antillaise et très facile à réaliser. C’est un cocktail apéritif traditionnel de la Guyane, de la Réunion et du Haïti. Découvrez comment préparer un ti-punch.

Le ti-punch : présentation et histoire

Ti-punch rappelle inévitablement les Antilles et c’est un cocktail né sur l’île de Marie-Galante dans les Petites Antilles au sud de la Guadeloupe dans la mer des Caraïbes pour célébrer l’amnistie de l’esclavage en 1848. Durant cette célébration, les habitants ont consommé tout le sucre et le rhum de leurs clients puis les ont mélangés dans de grands tonneaux en bois, d’où est né le « ti-punch » antillais. Littéralement, c’est aussi une langue créole qui veut dire « un petit Punch ». Selon l’histoire, pendant les jours difficiles de la plantation de canne à sucre, le rhum aidait beaucoup les travailleurs à tenir leur journée. Aujourd’hui, le ti punch n’est plus qu’une boisson traditionnelle, il représente également un signe de gratitude. En Martinique, le ti-punch se prépare en pressant d’abord le citron dans le verre puis en y laissant tomber l’écorce. D’une façon traditionnelle, une bouteille de rhum, de sirop de canne à sucre et de citron vert est posée sur la table, et chacun prépare son propre cocktail.

Si vous voulez plus de détails ou d’improvisation sur une recette ti punch, vous pouvez les consulter en ligne.

Préparer un ti punch : les ingrédients

Une recette ti punch est facile à réaliser. D’ailleurs, si vous venez aux Antilles, les Antillais ne servent pas de ti-punch, vous pouvez le préparer par vous-même en suivant quelques rites. Puisqu’il s’agit d’une boisson traditionnelle, certains gestes doivent être notés. Ainsi, pour obtenir un verre de ti-punch réussi, vous aurez besoin de : un quartier de citron vert et non un citron jaune puisque c’est ça le vrai ti-punch traditionnel. Et surtout, il vous faudra une lime pas juteuse, mais qui a un arôme très distinct ; une cuillère à café de sucre granulé (utiliser plutôt de la canne à sucre au lieu d’une betterave). Vous pouvez utiliser du sirop de canne à la place du sucre, car il est moins raffiné et plus parfumé ; 5 à 6 cl de rhum blanc agricole ou de rhum ambré pour plus de douceur et un gage d’une qualité correcte

Les étapes de préparation

Il existe pas mal de ti punch recette populaire en ligne. Le monument traditionnel est un symbole de l’apéritif créole. Veuillez noter qu’il s’agit d’un véritable lien entre les Antilles et l’Amérique latine et ce cocktail est généralement à base de sucre, de limes et de rhum local.

Pour commencer l’étape de la préparation, n’oubliez pas qu’il se réalise directement dans un verre. Versez une cuillère à café de sucre de canne ou de sirop de sucre de canne dans le verre. Vous allez ensuite ajouter la lime compactée et son zeste. Versez enfin le rhum et remuez-le bien. Décorez les bords du verre avec des quartiers de citron vert pour une touche exotique antillaise. Pour rafraîchir le cocktail, versez des glaçons dans des tranches de citron, puis versez du rhum ou utilisez des citrons au réfrigérateur. Par ailleurs, le ti-punch traditionnel ne se prépare pas avec glaçon. Pour les Antillais, cela est même considéré comme dissidence. Toujours selon la tradition, sa quantité ne doit pas excéder la hauteur du petit doigt. De cette façon, vous pouvez l’utiliser plusieurs fois en une journée et à tout moment.

Existe-t-il des variantes de ti-punch ?

Il existe plusieurs variantes de ti-punch comme le daiquiri. C’est un cocktail originaire de Cuba, tout comme le mojito, une grande famille du ti punch. En fait, la recette ti punch est presque similaire à celle du mojito : rhum blanc, sirop et citron vert. C’est sa préparation qui fait la différence entre les deux. Pour le daiquiri, un jus de citron vert est utilisé au lieu des morceaux entiers de citron vert broyé. Le mojito, une variante très proche du ti-punch est un cocktail d’origine Cuba qui se prépare avec du soda, du sucre de canne, du citron vert et des feuilles de menthe fraîche. Si vous voulez découvrir encore plus de variantes, vous pouvez en consulter sur Internet. Vous n’avez qu’à accéder aux sites spécialement dédiés pour la cuisine, comme « c’est moi le chef » pour découvrir des recettes sur les variantes ti-punch. Il existe même des plateformes qui peuvent vous fournir des conseils sur mesure si besoin. Ces sites en ligne sont administrés par des chefs cuisiniers qui vous fournissent des recettes fiables.

Comment préparer le rhum Neisson ?
Les incontournables des collectionneurs de rhums