Comment conserver le rhum ?

Vous voulez conserver le rhum, votre boisson préférée. Vous savez déjà que les liquides alcoolisés n’ont pas de date limite de consommation, donc vous pouvez les conserver aussi longtemps que vous vous voulez. Mais avec le temps, ils peuvent se changer et perdre leurs goûts originels. Alors vous vous demandez quelles méthodes utiliser pour maintenir leurs saveurs primitives. Pour vous aider, des informations utiles sont proposées dans l’article suivant.

Prévenir l’alternance du rhum

Il faut conserver la bouteille à la verticale : les spiritueux ne vieillissent pas en bouteille comme les vins. Il est donc judicieux de garder les bouteilles de rhum débout pour que les bouchons n’atteignent pas l’alcool et risquent de l’altérer et de lui faire perdre sa qualité. À défaut de posséder une ligne d’embouteillage industriel, il est difficile de fermer la bouteille sans y laisser un peu d’oxygène. Donc, afin de prévenir toute dégradation de l’alcool, il faut se conformer à la disposition de prudence concernant les bouteilles ouvertes. Limitez l’oxydation : une fois la bouteille ouverte, il est presque inévitable d’échapper à l’oxydation. La solution est de faire passer le rhum des bouteilles qu’on vient d’entamer dans des petits flacons de sampling. Ce simple procédé réduit l’oxydation permettant une bonne conservation de rhum.

Dans quel lieu conserver les bouteilles de rhum ?

Il faut se garder des endroits trop chauds : en général, les spiritueux ne sont pas vulnérables ou changement de température, mais il faut éviter tout risque inutile. N’exposez pas vos bouteilles de rhum à une température trop élevée. Cette recommandation s’applique surtout aux liqueurs à base de fruits et aussi aux boissons de base laitière. Pour ces dernières, on peut les conserver au réfrigérateur sans aucun risque de les alterner. Il faut également éviter les endroits trop lumineux : lorsque les bouteilles sont entamées, trop de lumière naturelle risque d’alterner les liqueurs. En partie, cette consigne conserve aussi tous les spiritueux de type rhum ou whisky. La conservation du rhum peut se faire en mettant la bouteille dans la boite ou l’étui dans lequel elle a été vendue.

Des techniques pour conserver les bouteilles de rhum

Cette première technique est simple. Après quelques semaines, pendant lesquelles le rhum s’est oxydé, il faut couper l’oxydation en déposant les billes de verre dans la bouteille, de façon à faire revenir le rhum à la hauteur du goulot. Dès ce temps-là, il n’y aura plus d’oxydation. La deuxième technique est compliquée et demande un peu d’effort, surtout si on a pas mal de bouteilles ouvertes. Il s’agit d’extraire de la bouteille l’oxygène en utilisant une pompe avec une aiguille. Grace à l’aiguille qui traverse le bouchon, on peut extraire l’air de la bouteille. La troisième technique est le moyen le plus radical pour la conservation du rhum. Il s’agit d’utiliser un appareil permettant de servir des boissons sans avoir à ouvrir la bouteille. Ainsi, en aucun temps, le rhum n’entre en contact avec l’air.

Comment préparer le rhum Neisson ?
Les incontournables des collectionneurs de rhums