Comment est fabriqué le rhum ?

Le rhum figure parmi les alcools les plus achetés en France. C’est une eau de vie obtenue à l’aide du processus de la distillation. Ce produit trouve sa qualité grâce aux longues étapes de sa conception. Récemment éclipsé par d’autres alcools, il revient en force tout en offrant un rapport qualité/prix particulièrement intéressant. Zoom sur l’élaboration du rhum pour avoir quelques idées de sa valeur et du goût qu’il peut avoir ?

L’art de bien fabriquer du rhum

Tout d’abord, il est à préciser qu’il existe deux meilleurs moyens de fabriquer du bon rhum. En effet, il y a le rhum industriel qui est conçu à l’aide de la mélasse, ainsi que le rhum agricole à base du jus de canne. Cependant, la majeure partie est issue de la mélasse. La fabrication du rhum dépend de la canne à sucre utilisée comme matière première. La perfection de votre rhum se base sur sa qualité et sa variété. La levure et l’eau sont aussi des produits essentiels. Ainsi, pour débuter le processus de fermentation, il faut les mélanger avec la canne à sucre. Les souches de levures spécifiques sont les plus recommandées pour assurer une meilleure production. Il faut comprendre que la fermentation est l’étape la plus cruciale pour obtenir une saveur unique.

Quid du processus de distillation ?

Cette étape garantit l’obtention du dosage adéquat pour la fabrication du rhum. Ce processus favorise la dissociation des différents constituants d’un mélange homogène. Ensuite, il y a le principe de condensation qui permet d’obtenir le distillat grâce aux vapeurs. De ce fait, la distillation de la décantation est une nécessité afin d’atteindre un certain degré d’alcool.

Le passage du liquide dans la colonne de distillation permet de dissocier l’alcool des autres composants, et la transformation des vapeurs d’alcool en fines gouttelettes par condensation va produire un liquide concentré. C’est en respectant chaque étape de ce processus que vous parviendrez à obtenir du rhum blanc.

Le vieillissement et l’assemblage du rhum

Le vieillissement est un procédé essentiel à la fabrication du rhum. La conception d’une gamme de rhums vieux se fait dans des foudres ou fûts. Plusieurs consommateurs réclament le vieillissement du rhum pour un délai d’au moins un an. La majorité de ce processus se réalise dans des fûts de bourbons usagés. Aussi, certains fournisseurs utilisent des fûts en bois ou des réservoirs en acier inoxydable. Il est à préciser que le choix des matériels utilisés aura une influence sur la couleur du produit fini. Vous obtiendrez une couleur très sombre en usant d’un fût de chêne. Par contre, votre rhum gardera une couleur transparente, si vous choisissez de le vieillir dans des cuves inox.

Le mélange est important pour garantir une saveur constante. Cela est possible après avoir vieilli le rhum. Ainsi, l’assemblage est l’étape finale du procédé de fabrication du rhum.

Comment préparer le rhum Neisson ?
Les incontournables des collectionneurs de rhums